Votre caddy est vide
   
ESPACE MEMBRE

Devenir membre   Avantages   Oubli ?
     
Association des Ergothérapeutes a.s.b.l.
Avenue J. Burgers 2 Bte 25,
1180 Uccle (Belgique)
BE75 2100 2615 1151
Contact


Newsletter

Nos partenaires

Agenda

              Afficher tout l'agenda         Accueil
Utilisation de deux échelles d'évaluation en santé mentale :L’échelle lausannoise d’auto-évaluation des difficultés et des besoins (ELADEB-R) et le Test des Errances Multiples (TEM)



Dates et heures :
Lundi 17 septembre 2018 (7h)

Description :
L’échelle lausannoise d’auto-évaluation des difficultés et des besoins (ELADEB-R) est la nouvelle version de cette échelle de mesure subjective des difficultés et du besoin d’aide. Sur la base d’une activité de tri de cartes effectuée par la personne évaluée, il est rapidement possible de dresser son profil de difficultés psychosociales, et de mettre en évidence les domaines dans lesquels elle estime avoir besoin d’une aide supplémentaire par rapport à celle qui existe peut-être déjà. Cet outil peut être employé dans différents contextes cliniques et pour toute population psychiatrique et sociale (personnes peu communicantes, maîtrisant mal le français, plutôt réticentes devant des questionnaires classiques, etc.). Ce kit contient une série de 21 cartes illustrant 21 domaines de
la vie quotidienne, des étiquettes pour la passation, un CD-ROM (avec le manuel, des grilles de cotation, le graphique des résultats). Cet outil a été validé scientifiquement par l’unité de Réhabilitation du Service de Psychiatrie Communautaire de Lausanne (Suisse) et a fait l’objet d’un travail de mémoire en psychologie, ainsi que d’articles publiés. Le Test des Errances Multiples ou « TEM », de Shallice et Burgess (1991) est un test dit « écologique » évaluant plus spécifiquement les fonctions exécutives dans des situations de vie quotidienne. Initialement créé pour les patients souffrant d’un traumatisme crânien ou de lésions cérébrales acquises, il est depuis une dizaine d’années utilisé en santé mentale. En effet, 80% des personnes souffrant de psychose présenteraient des troubles cognitifs pouvant être beaucoup plus invalidants au quotidien que la symptomatologie positive ou négative. Il est parfois difficile d’objectiver certains troubles cognitifs tels les fonctions exécutives dans les tests classiques « papier crayon » où les patients ne sont pas soumis aux difficultés de vie réelles (interférences, gestion émotionnelle…). D’où l’importance de présenter des évaluations qui intègrent le contexte environnemental afin de repérer au mieux les ressources et difficultés du patient pour optimiser son autonomie et sa qualité de vie. Cette évaluation est en cours de validation à ce jour grâce à un Programme Hospitalier de Recherche Infirmière et Paramédicale (PHRIP). Du fait de son caractère écologique, il est difficile d’homogénéiser
sa passation mais des règles de bases peuvent en être dégagées ainsi qu’une pertinence du regard de l’ergothérapeute, expert en analyse d’activité. Il serait intéressant que chacun puisse lors de cette journée se projeter dans les lieux environnant son lieu de travail afin de transférer au mieux les outils de la formation. Ce test nous permet de mieux définir nos champs d’action permettant de voir quels sont les stratégies du patient au quotidien, de définir ses ressources, ses moyens de compensation mais également ses difficultés qui peuvent être majorées in situ. Il est de plus très intéressant d’un point de vue métacognitif, le patient se rendant compte de certaines difficultés non mises en exergues par d’autres tests, il lui permet ainsi d’être acteur de son suivi.

Lieu :

Paris 13

Prix :

Non adhérent (en € TTC) : 420
Adhérent ANFE (en €TTC) : 350

Plus d’informations et inscription :
www. anfe.fr



Haut de la page

© 2016 Association des Ergothrapeutes a.s.b.l. - Respect vie prive